Minimiser les risques lors de l’ouverture de son cabinet CGP indépendant

Nombreux sont les conseillers en gestion du patrimoine à vouloir se mettre à leur compte. Le projet entrepreneurial est louable mais comment minimiser les risques lors de l’ouverture d’un cabinet CGP indépendant ? Nous revenons dans ce nouvel article sur les enjeux à bien identifier avant de se lancer à son compte dans la gestion du patrimoine.

Créer son cabinet semble compliqué : par où commencer ?

Rejoindre un groupement de CGP indépendants représente aujourd’hui la solution la plus pertinente lors de la création de son cabinet. En effet le groupement vous apporte 2 choses incontournables :

  • Un soutien à la création juridique du cabinet et aux enregistrements réglementaires
  • La prise en charge les tâches administratives liées à votre activité commerciale grâce à un middle office dédié

A bien des égards, le groupement CGP indépendants apporte des solutions sur-mesure pour le lancement d’activité. Déléguer l’administratif et se concentrer sur le développement commercial, voilà les réels avantages à rejoindre un groupement de CGP indépendants.

Suivre une formation CGPI avant d’ouvrir son cabinet

Une formation CGPI vous sera bénéfique pour vous lancer sereinement dans la création de votre cabinet de gestion de patrimoine et pour développer votre activité. En effet, vous avez beau avoir une expertise poussée dans votre domaine, il est possible que vous ne soyez pas au fait de toutes les subtilités de la création d’entreprise. Pour apporter une réelle valeur ajoutée à vos clients, vous devez vous mettre à jour en matière de règles et de lois car le métier ne cesse d’évoluer. Une formation comme dispensée par le groupement CGP Entrepreneurs vous permet de développer la productivité de votre cabinet, de limiter les charges de fonctionnement, d’améliorer vos compétences techniques et commerciales et de donner de la valeur à votre cabinet.

Laissez une réponse