Freelance et auto-entrepreneur : les destinations hors métropole pour s’installer

La démocratisation de l’internet et la performance croissante du réseau dans le monde entier avaient initié ce phénomène. Le confinement et la généralisation du télétravail ont fait le reste. Aujourd’hui, plus besoin d’être sur place pour travailler efficacement, et nombre de travailleurs freelances et auto-entrepreneurs sont prêts à s’expatrier dans des endroits paradisiaques pour travailler, munis de leur seul ordinateur et d’une bonne connexion.

Travailler à l’étranger lorsqu’on est entrepreneur : le bon plan ?

Les destinations ne manquent pas et beaucoup de jeunes entrepreneurs à l’autre bout de la chaîne ont saisi la balle au bond et ont commencé à exploiter le filon qui en créant des lieux de vie, qui des colocations ou des espaces de coworking à l’autre bout du monde, avec vue imprenable sur la mer. Bref, une sorte de cocon idéal où l’on est à la fois au travail et en vacances! Petit passage en revue de ces nouveaux bureaux idylliques où l’on détourne Gainsbourg pour s’adonner avec délice au «Sea, work and sun…».

La crise sanitaire en a fait la démonstration : beaucoup, d’entre nous peuvent travailler à distance, depuis n’importe quel point de la planète pour autant qu’il dispose d’un accès au réseau performant.

Choisir le mode d’hébergement adéquat

Si vous choisissez la France de l’Outremer, vous n’aurez pas à prendre en compte les différences fiscales dictées par un établissement en tant qu’indépendant à l’étranger mais, attention, cela ne vous dispensera pas de les respecter. Il vous faudra aussi choisir la formule de votre hébergement. Si vous optez pour une installation définitive, investir sur place est peut-être la bonne formule.

En revanche, si vous envisagez une vie nomade ou des retours plus ou moins fréquents en métropole, mieux vaut alors opter pour une location et il existe aujourd’hui de luxueuses options «clés en main» déclinant logements meublés individuels ou en colocation ainsi qu’espaces de coworking qui vous éviteront l’isolement des débuts et une vie sociale et professionnelle plus riche et plus dynamique.

Bien sélectionner sa destination en fonction de son activité

Choisissez aussi votre destination selon les contraintes de votre activité : un décalage horaire a minima avec vos partenaires habituels est souhaitable si vous ne souhaitez pas vivre comme un hibou ! L’Afrique du Sud ou une île de l’Océan indien comme Madagascar ou les Seychelles sont des points de chute de rêve également adaptés de ce point de vue.

Si six heures de décalage ne vous gênent pas dans votre activité optez pour les Caraïbes. Cela est même compatible avec l’Outremer en France si vous vous décidez par exemple pour une villa à saint barth ! Enfin il y a en Asie, du côté de Bali, et sur la côte occidentale de l’Amérique du Sud pléthore de spots tous plus merveilleux les uns que les autres !

Laissez une réponse