Financer son activité autrement que par prêt bancaire

Le financement est crucial pour la réalisation d’un projet ou d’une activité. En effet, on manque souvent de liquidité lorsqu’on veut investir dans une idée ou une affaire qui nous semble intéressante. Trouver un créancier est donc souvent inévitable si l’on veut profiter de l’opportunité. Parmi les options les plus fréquentes si l’on veut obtenir un financement, les banques proposent les services que l’on connait, généralement avec des taux importants et des conditions qui ne conviennent pas souvent aux besoins de notre entreprise. Dans cet article, vous trouverez d’autres solutions de financement que le prêt bancaire.

L’autofinancement

Il s’agit certainement de la meilleure option possible. En effet, l’autofinancement est un signe que votre entreprise dispose d’une stratégie de développement et pense au futur. Cette technique consiste à financer ses projets soi-même en épargnant et en dégageant régulièrement un résultat que les actionnaires ne vont pas retirer pour leurs comptes à la fin de l’exercice.

Cela implique que l’activité initiale soit rentable et que l’entreprise décide d’investir dans de nouvelles activités. L’autofinancement n’est réalisable qu’au moyen d’une grande rigueur et d’une réelle volonté de se développer.

L’apport des associés

L’entreprise peut également faire appel aux associés pour financer son activité. En effet, cette méthode consiste à emprunter les fonds auprès des actionnaires en ouvrant un compte. L’argent perçu pourra alors être utilisé pour financer les projets de l’entreprise. Cependant, les conditions de remboursement devront être conformes à ce qui a été stipulé dans le statut de l’entreprise. Si toutefois, il n’y existe pas de mentions, le créancier peut exiger le remboursement à tout moment, ce qui peut être dangereux pour la santé financière de l’organisation.

Le crowdfunding

Ce nouveau type de financement commence aujourd’hui à être de plus en plus important. Le crowdfunding ou financement participatif permet de collecter des fonds grâce à une plateforme sur internet. Le porteur de projet présente son idée sur la plateforme et les financeurs d’un autre côte peuvent décider d’investir sur le projet ou non. La somme de l’investissement est fixée par le projeteur et l’investisseur peut y investir le montant qu’il souhaite placé.

Aujourd’hui le financement participatif dispose de plusieurs formes, s’adaptant à toutes les situations de l’entreprise en quête de financement. En effet, il peut servir à financer les fonds propres de l’entreprise notamment dans sa phase de création ou pour son développement. Le crowdfunding peut également être une solution pour la recherche de liquidité et d’argent disponible.

Laissez une réponse